International Emergency Service

Service international d’aide en cas de catastrophe

Séisme en Haïti, inondations au Pakistan ou famine en Afrique. L’Armée du Salut est sur place en cas de catastrophes naturelles ou de crises humanitaires et apporte de l’aide d’urgence. Le major Drew Ruthven est le coordinateur du Service international d’aide en cas de catastrophe. Il rend compte du travail de l’Armée du Salut dans les situations de crise.


En cas de catastrophe, l’Armée du Salut locale – de quelque région que ce soit – ne dispose souvent pas des ressources et du savoir-faire nécessaires pour répondre aux besoins des personnes touchées. Dans ces situations, c’est nous, membres du Service international d’aide en cas de catastrophe, qui intervenons afin de soutenir l’Armée du Salut locale. Ce service existe depuis 1996 et a pour objectif, d’une part, de soutenir l’Armée du Salut locale en cas de catastrophe majeure et de situations d’urgence complexes et, d’autre part, de coordonner l’aide internationale de l’Armée du Salut.


Nous sommes une équipe de quatre personnes et opérons à partir du Quartier Général international à Londres. A la demande de l’Armée du Salut locale, nous envoyons des membres de l’équipe dans la région en crise afin d’évaluer la situation. Ensuite, nous élaborons des mesures d’aide d’urgence avec les collaborateurs locaux de l’Armée du Salut. Ces mesures doivent correspondre aux besoins des personnes touchées ainsi qu’aux possibilités et ressources de l’Armée du Salut locale. Si nécessaire, nous envoyons davantage de personnel qualifié dans la région en crise afin de soutenir l’Armée du Salut locale lors de la mise en œuvre des mesures.
Les mesures concernées varient considérablement en fonction des circonstances. Elles vont de la distribution à court terme de biens ménagers ou de nourriture à la mise à disposition de logements temporaires ou d’approvisionnement en eau ou en nourriture sur une période plus longue. Ce sont les besoins et les ressources qui déterminent toutes les mesures.


Très souvent, nous ne sommes qu’une organisation parmi de nombreuses autres organisations qui réagissent à une situation d’urgence. C’est pourquoi le Service international d’aide en cas de catastrophe est également impliqué dans la coordination avec d’autres organisations. Outre les quatre employés à plein temps au Quartier Général international à Londres, des centaines de collaborateurs qualifiés sont à notre disposition dans le monde entier et peuvent être envoyés dans une région en crise en cas de besoin.


L’élément primordial dans nos mesures d’aide est de secourir rapidement les personnes dans leur situation de détresse présente. Nous cherchons toutefois aussi toujours des moyens pour affaiblir les effets de catastrophes futures avec les ressources qui ont déjà fait leurs preuves. Par exemple, l’approvisionnement en eau que nous avons mis en place dans l’est du Kenya servira encore pendant des années aux habitants de cette région.


Dans la mesure du possible, nous souhaitons dépenser l’argent dont nous disposons dans le pays où nous offrons une aide d’urgence. Ce principe aide à favoriser la relance de l’économie locale. C’est souvent le moyen le plus efficace et le plus économique d’aider les personnes. Par exemple, après le séisme et le tsunami au Japon, nous avons fait construire trente bateaux de pêche pour les pêcheurs touchés. Ils ont été commandés dans une usine qui avait elle-même été affectée par le tsunami. Par cette commande, nous avons contribué à ce que cette usine soit rouverte et à ce que les employés puissent continuer à travailler.


Dans le cadre des projets d’aide d’urgence, il est important qu’un compte-rendu continu soit transmis afin d’informer les donateurs – généralement d’autres Territoires de l’Armée du Salut et leurs donateurs – des mesures entreprises. En 2011, nous étions surtout actifs au Japon et dans l’est de l’Afrique. Mais nous avons aussi aidé l’Armée du Salut locale à offrir de l’aide sur place aux personnes touchées par des catastrophes de plus petite ampleur, par exemple au Nigeria, au Brésil, en Inde, au Libéria et dans d’autres pays.


Nous sommes reconnaissants envers Dieu pour les moyens financiers qui continuent d’être mis à disposition de l’Armée du Salut pour l’aide d’urgence internationale. Nous faisons tout pour que cet argent soit utilisé de manière efficace et avec sagesse : il doit permettre d’aider les personnes de la meilleure manière possible.
Major Drew Ruthven

1 Valable pour les livraisons dans le pays suivant : Suisse. Plus d'infos sur les délais de livraison dans d'autres pays ici : Conditions de livraison et de paiement

Actuel

L'Armée du Salut aide Haïti

après l'ouragan Matthew

Dons

Soutenez notre travail dans les pays du Sud par un don.

DE | FR | EN